e Motion, assemblage partie 2

prusa_i3-vue-generale-800x7792e partie du montage de l’imprimante 3D e Motion Tech Reprap Prusa i3 rev 1.

Page 28 : l’insertion des douilles à billes LM8UU dans les pièces « X End Motor » et « X End Idler » est loin d’être facile, j’ai dû faire des chanfreins d’entrée au cutter. Mais même avec ces chanfreins, il ne faut pas hésiter à pousser relativement fort sur les douilles tout en veillant à les garder alignées.

Page 30 : pour cause de bavures d’impression, le « stretcher » ne pénétrait pas dans le « X End Idler ». Un coup de cutter bien senti et hop, réglé.
x-stretcher-650x506

Page 50 : ayant reçu un isolant mince (environ 2 mm), j’ai remplacé chaque entretoise par 3 rondelles plates de 3 mm.

Page 61 : le ressort ayant un diamètre intérieur bien supérieur aux 3 mm de la vis, il a tendance à se mettre en biais et à bloquer le mouvement du levier, il faut donc veiller à bien le positionner. Je pense que j’usinerai plus tard des rondelles de centrage pour éviter ce souci.

Page 62 : la vis M3 du haut ne tient pas dans le trou où elle est sensée être vissée. J’ai temporairement réglé le problème avec un point de colle cyano gel.
ventil-650x560
Page 66 : dû à un défaut dimensionnel du « Body Extruder », la roue d’entrainement ne descendait pas assez loin sur l’axe du moteur. Encore une fois, cutter + essais = ok.

Page 69 : Les picots de 2 connecteurs de la carte RAMPS étaient légèrement pliés, ce qui a un brin compliqué son enfichage sur la carte Arduino… ATTENTION ! les dissipateurs thermiques des micro-cartes de pilotage des moteur pas-à-pas sont juste collés avec un point de silicone, j’en ai fait sauter un en plaçant les cartes. Grattage du silicone + cyano gel = ok.

Pour le reste, rien de particulier à signaler. Il restera toutefois à passer tous les câbles sous gaines (celle fournie ne me plaisant pas) et à fabriquer un dévidoir pour les bobines de filament (en effet, rien n’est prévu de ce côté-là).

Prochaine étape : les logiciels.

2 réponses sur “e Motion, assemblage partie 2”

  1. Salut Grover, à la lecture de tes derniers articles j’ai l’impression que la fabrication des pièces est un peu imprécise alors que l’imprimante doit être ultra précise, c’est pas cool ca 🙁

    1. Yo ! En fait il y a imprimante 3D grand public à 500 € et imprimante pro à 20 000… Et là, je suis clairement dans la première catégorie. La précision d’une RepRap comme la mienne est de l’ordre de 0,3 mm (la filière d’extrusion fait 0,4 mm) quand 1 machine pro est à 10 microns. Il n’y a donc rien d’anormal que des petites bavures et autres joyeusetés viennent un peu perturber le montage. 😉

Laisser un commentaire