I want to break free !

Ça devait arriver à un moment ou un autre, voilà 2 mises à jour successives de WordPress qui passent à l’as, merci Free !

On ne peut apparemment pas faire une pub effrénée pour vendre de nouveaux abonnement à base de boîtiers super-design by S+ark et proposer une plateforme performante.

En effet, depuis la version 3.2, WordPress n’accepte plus de fonctionner avec les versions de PHP antérieures à la 5.2.4 ; et, évidemment, Free continue de faire tourner ses serveurs avec une antédiluvienne 5.1.3RC4-dev (pour info, l’actuelle version stable de php est estampillée 5.3.6 depuis le mois de mars et on en est même à la 5.3.8 depuis août…). Alors, certes l’hébergement est gratuit, mais entre les serveurs mySQL qui rament à la moindre occasion et les limitations techniques imposées, ça commence à faire beaucoup.

Donc, il me reste 2 options :

  • soit je reste coincé sur la version actuelle de WP en espérant, qu’un jour, Free se décide à moderniser un peu ses serveurs ;
  • soit je m’en vais voir ailleurs si l’herbe est plus verte.

Plus le temps passe, plus je crois que je vais opter pour la seconde solution.

Laisser un commentaire