I want to break free !

Ça devait arriver à un moment ou un autre, voilà 2 mises à jour successives de WordPress qui passent à l’as, merci Free !

On ne peut apparemment pas faire une pub effrénée pour vendre de nouveaux abonnement à base de boîtiers super-design by S+ark et proposer une plateforme performante.

En effet, depuis la version 3.2, WordPress n’accepte plus de fonctionner avec les versions de PHP antérieures à la 5.2.4 ; et, évidemment, Free continue de faire tourner ses serveurs avec une antédiluvienne 5.1.3RC4-dev (pour info, l’actuelle version stable de php est estampillée 5.3.6 depuis le mois de mars et on en est même à la 5.3.8 depuis août…). Alors, certes l’hébergement est gratuit, mais entre les serveurs mySQL qui rament à la moindre occasion et les limitations techniques imposées, ça commence à faire beaucoup.

Donc, il me reste 2 options :

  • soit je reste coincé sur la version actuelle de WP en espérant, qu’un jour, Free se décide à moderniser un peu ses serveurs ;
  • soit je m’en vais voir ailleurs si l’herbe est plus verte.

Plus le temps passe, plus je crois que je vais opter pour la seconde solution.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :