Presque 700 000 $ pour Obduction

700 000$ pour le Kickstarter Obduction le 15e jour de la campagne Kickstarter d’Obduction est fini et il y a quasiment 700 000 $ récoltés. C’est pas mal, mais peut (beaucoup) mieux faire, à mon avis.

Je l’ai déjà dit dans un précédent billet, mais c’est maintenant qu’on entre dans la zone dangereuse. Un excès de confiance, une baisse de la motivation à répandre la nouvelle et à pousser d’autres personnes à soutenir le projet risqueraient de faire échouer cette campagne.

Ces derniers jours, on a vu aussi quelques supporters critiquer assez ouvertement et de façon très régulière la gestion de ce KS par Cyan.

Donner des conseils à un novice et critiquer plus ou moins vertement sa façon de faire, c’est bien. Mais honnêtement, est-ce que le studio Cyan, qui existe depuis plus de 20 et à créé les 2 jeux les plus vendus de cette fin de XXe siècle, peut être considéré comme tel ? J’en doute fort et je pense même qu’ils ont mûrement réfléchi cette campagne kickstarter avant de la lancer.

J’ose espérer que les interventions de beaucoup d’autres Backers qui leur demandaient une attitude plus positive a payé, aujourd’hui ils ont l’air bien plus calmes. Tant mieux, car l’image qu’ils donnaient de ce fabuleux projet commençait à faire fuir d’éventuels Backers.
Comme quoi, 10 personnes qui parlent fort arrivent à avoir autant d’impact que près de 12 000 qui ne disent rien… Donc il ne faut pas hésiter à leur répondre et à relancer encore et encore la machine à Buzz (parlez-en sur votre blog, site web, les forums que vous fréquentez, les réseaux sociaux, votre famille, vos amis et collègues, etc.).

Curieusement et au même moment le traqueur Sidekick d’Obduction affiche un bond spectaculaire de quasiment 0% de chances de réussite à presque 72%, tant mieux car les gens qui connaissent l’existence des ces traqueurs tendent aussi à miser en fonction de leurs prévisions, ce qui est un comble.
Je m’explique : si vous misez uniquement sur les projets annoncés comme potentiellement gagnants par les traqueurs, vous interdisez aux autres de décoller et d’atteindre une masse suffisamment critique pour attirer les Backers. Bref, tout le contraire de la philosophie KS.

Un autre point sur lequel beaucoup de gens se trompent à propos de Kickstarter, c’est qu’on ne mise pas sur un projet pour acheter un produit (ce n’est pas une boutique), mais bel et bien pour soutenir un projet auquel on croit. Il ne faut pas confondre commerce et mécénat, nuance…

Obduction sur Kickstarter / Obduction en français sur Myst Aventure / Cyan sur Twitter / Cyan sur Facebook / Rand Miller sur LinkedIn

Laisser un commentaire